Ille héroïque face à Salon

SPORTSDEP

ELITE 2. A 12 durant 55 minutes, les Illois ont dû batailler.

Du Capitole à la roche Tarpéïenne il n’y a qu’un pas, les Illois ne l’ont pas franchi. Condamnés à jouer à 12 durant 55 minutes, suite à un carton rouge attribué à Tristan Margalet (25), pour un placage dangereux qu’il a réfuté, ils ont défendu bec et ongles, tracé des bouts droits, cassé la ligne, alors que Salon dans un fauteuil semblait avoir la main à la mi-temps, après les essais marqués par les Australiens Alec Bush (27) et Declan Morrissy (39, 16-10) face à 11 Illois d’Ille. « Dans le vestiaire Alex Pagés a remis les pendules à l’heure. La sanction de Tristan n’était tellement pas méritée, qu’on a eu à cœur de gagner ce match pour lui » lâchait Nicolas Burghoffer. Une mi-temps pour repeindre le match en bleu.

Le «côté gauche avec la rage»

Les Maraîchers avaient pourtant débuté avec cette application scolaire et cette foi qui les caractérisent. En bons élèves ils menaient 14-0 après 20 minutes de jeu et deux essais d’Alric Sibieude d’un contre-pied parfait et Tristan Margalet plein phare après Kim Mohamed. C’était avant ce fait de match dont Tristan Margalet payait les pots cassés. Le temps s’enchifrenait en début de seconde période lorsque Salon revenait à 16-12 sur une pénalité de Nicosia (45). Gaël Gonzalvez, pas innocent sur l’épisode Margalet, revêtait la bure de pénitent et s’engageait en première intention sur une sortie de mêlée, pour inscrire un essai (51) capital : « J’ai pris ce côté gauche avec la rage» confiait Gaël la barbe frémissante. Un essai qui sonnait le glas des Provençaux. Mathias Soula cadrait une pénalité (54). Brandon Pastor reprenait un ballon botté très haut par Nicolas Burghoffer (64, 28-12). Salon était à terre lorsque Burghoffer (67) cassait la ligne et prolongeait au pied pour Alric Sibieude à l’aile gauche (34-12). Jusqu’à cet essai signé par les jeunes et le pied d’Hugo Cordoba pour Victor Capillaire (69, 40-12).

Le dernier sursaut de Salon (76) ne changeait rien au scénario. Ille héroïque a défendu son pré carré.

Olivier Alvarado

Le match Toulon-Pia a été reporté à cause de l’alerte météo sur le Var.

Source : L’Indépendant | Olivier Alvarado