La vague inter-générationnelle est née d’une idée de Maurice Thibaut, à qui l’on doit la renaissance de la fête du quartier Saint-Jacques et qui a toujours milité dans le milieu associatif. Cette vague se déroulera le samedi 22 décembre, au départ de l’avenue de La Gare, à 10 h 30. Elle concernera toutes les personnes dont l’année de naissance se termine en 8 de 1928 à 2018.

« J’avais vu ça en 1960 à Chalon-sur-Saône. C’était magnifique et plein d’émotion. On voyait le siècle défiler. Ça partait par vagues. C’était merveilleux. Actuellement on ne vit plus et j’en suis malade », regrette Maurice Thibaut.

Appel aux habitants

C’est Philippe Piqué, avec le soutien du Photo club illois, qui pilotera cette manifestation. « J’ai été surpris par le côté humain et cette rencontre inter-générationnelle. C’est un siècle qui défile, explique Philippe Piqué. On a travaillé avec le soutien de l’état civil et on a réussi à avoir un listing. Nous avons envoyé un courrier à plus de 450 personnes. Pour chaque classe, il y a un référent. On ne sait pas trop à quoi s’attendre pour cette première année. On a eu le soutien de la mairie et le maire a été emballé par le projet. L’idée c’est de le faire chaque année. C’est de le transmettre ».

C’est l’échelle de la vie qui défilera par vagues, par âges, depuis la gare jusqu’à La Catalane.

Un moment de rencontres, entre toutes les générations, que seul un événement comme celui-là pouvait provoquer.

L’Indépendant