ÉDUCATION. Union de Roussillon Conflent et du collège.

La communauté de communes Roussillon Conflent et le collège Pierre-Fouché ont renouvelé leur partenariat dans la lutte contre le décrochage scolaire. Une convention qui prévoit notamment la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des élèves en difficultés. « Un engagement fort de la part des deux institutions pour ne laisser aucun collégien sur le bord de la route », a assuré Robert Olive, président de Roussillon Conflent, aux côtés de Françoise Billes, chef d’établissement.

Un contrat de confiance

Si le dispositif n’est pas nouveau, celui-ci a été renforcé : désormais, un élève exclu temporairement du collège peut bénéficier d’une mesure de responsabilisation. En accord avec ses parents, il sera alors accompagné au sein du Point information jeunesse (PIJ) de Roussillon Conflent. « Ensemble, nous ferons le point sur son comportement et nous l’aiderons à prendre conscience de son potentiel, explique Nicolas Rubira, responsable du PIJ. Si besoin, une aide aux devoirs est également prévue afin de rattraper le retard en classe ».

L’élève pourra également participer aux projets du PIJ : citoyenneté, solidarité, culture, « afin de le responsabiliser, de lui faire découvrir d’autres choses et pourquoi pas de créer des vocations », poursuit Nicolas Rubira.

Une mission d’intégration facilitée par les nombreuses passerelles entre le collège illois et le PIJ communautaire : création du foyer socio-éducatif, réalisation d’un film sur les inégalités homme-femme, organisation du bal de fin d’année, initiation à la culture japonaise…

À l’issue de cette période, l’élève réintégrera sa classe. « C’est un contrat de confiance entre la communauté éducative et l’élève, résume Robert Olive. Nous lui proposons un accompagnement pour reprendre le train en route et repartir sur de bonnes bases. À lui de saisir l’opportunité ! ». Une approche positive donc où la responsabilisation remplace la sanction. Bilan en fin d’année.

L’Indépendant