CONCERT. Polyphon’Ille a sublimé le chant choral.

La soirée Polyphon’Ille c’est comme la musicothérapie, on en sort apaisé, détendu. Ce rassemblement choral a désormais pris date à La Catalane, porté par les chorales des collèges Pierre-Fouché, Pierre-Moréto, Albert-Camus, des lycées Jean-Lurçat, Arago, et l’école Pasteur. Une juvénile marée qui a surfé sur une vague musicale tendance et nostalgique. « C’est un parti pris de proposer un répertoire qui reflète tout ce que les gens ont entendu toute leur vie » explique Stéphane Cuff, professeur de musique au collège Pierre-Fouché. Il est avec Jean-Michel Vallot, professeur de musique à Jean-Lurçat et Jean-Paul Sire à l’origine de ces soirées Polyphon’Ille. « Ça fait 20 ans que je connais Jean-Michel. On travaillait dans des collèges voisins. J’avais su qu’il montait une chorale et comme on partage la même passion on s’est entendu. Après à Ille il y a Jean-Paul qui travaille dans le primaire. On s’est rapproché pour monter des chorales. On a tous la passion d’enseigner la musique et de la transmettre ». Une soirée qui revêtait un caractère particulier, avec le départ à la retraite de Jean-Michel Vallot. « Il y a eu beaucoup d’émotion. Il a fait un travail extraordinaire depuis 30 ans à Jean-Lurçat ».

Jusqu’à 200 élèves étaient réunis sur scène. « Ça reste gérable. Chaque établissement travaille de son côté. On se voit entre nous pour régler certains détails. C’est difficile d’accorder les petits détails […] Il y a à Ille une salle parfaite. C’est une des salles que je préfère. Ils ont investi dans l’acoustique. C’est une salle de concert avec une grande scène », souligne Stéphane Cuff.

Jean-Michel Vallot avait du mal à s’arracher à l’émotion de cette soirée. « Ce soir c’était émouvant et tellement fort musicalement. J’ai passé 30 ans à Jean-Lurçat et j’ai décidé d’arrêter, pour me lancer à fond dans la musique. On travaille avec Jean-Paul Sire, sur un duo accordéon-guitare ». Un duo que l’on devrait retrouver sur scène à Ille.

L’Indépendant