ÉDUCATION. La pratique du catalan valorisée.

La Troballibres a réuni 260 enfants des classes bilingues à la Catalane et à la médiathèque communautaire J.-S. Pons, avec le soutien de la mairie, du Casal del Conflent et de la région Occitanie, dans le cadre de Total festum. Les enfants des maternelles bilingues venaient d’Ille-sur-Têt, Elne, Cabestany et Le Soler. La classe de CM1 de l’école Pasteur d’Ille avait la charge de gérer les ateliers.

Une matinée qui débutait avec des ateliers sur les livres étudiés durant l’année : Els meus primers haíkus, Les arrugues de l’àvia, Senyor Serp… « Toutes les écoles ont lu ces quatre livres et on se retrouve autour des livres, mais aussi sur le thème de la Sant Joan. Il y a des ballets, des chansons, des petits parcours, un atelier pa amb tomata, le vote pour leur livre préféré et cette année ils ont choisi « Seynor Serp », explique Elsa Chiari enseignante à l’école Torcatis. Les deux spectacles étaient animés par Ramon Gual et Jaume Barri. À midi le repas était pris sous la halle. À 13 h 15 avait lieu la remise des diplômes en présence des élus. Elle était suivie d’un petit concert.

Une manifestation qui perdure depuis 2008 et sur sa dynamique tisse un maillage propice pour la langue catalane. « Ça fait plaisir que les enfants s’expriment en catalan et que les élèves de CM1 aient tenu les ateliers, avec cette notion de partage. Tout au long de l’année, les enfants se retrouvent sur un thème. Ils partagent ce qu’ils ont lu et les chansons qu’ils ont apprises. À la Troballibres la pratique du catalan, c’est central. Ça permet au travers d’un événement festif de faire prendre conscience aux enfants qu’ailleurs aussi on pratique le catalan », expliquait Elsa Chiari.

Une pratique qui reprend aussi à Ille chez les adultes, grâce Teresa Dalmau et la Casa Samsó et El Taller Treize qui édite de la poésie en catalan.

L’Indépendant