ÉLECTIONS. La gendarmerie et la MFS collaborent.

L’État et la Maison France services (MFS) Roussillon Conflent souhaitent rapprocher les Illois et les habitants de la communauté de communes des démarches administratives souvent source de stress et d’incompréhension. Dans le cadre des élections municipales, une permanence tenue par un réserviste de la gendarmerie a été mise en place pour délivrer les procurations. Elle est ouverte le mardi et le jeudi de 9 heures à 13 heures 3, rue Bourdeville. Le sous-préfet de Prades Dominique Fossat s’était déplacé pour visiter le site. Il était accompagné de Thierry Vincent commandant la compagnie de Prades et de Karine Santré adjointe au commandant de brigade d’Ille. « C’est rare de pouvoir rencontrer des personnels de la gendarmerie dans une Maison France services et en dehors de la gendarmerie. C’est la première fois. Il y en a trois dans ce cas dans le département : Ille, Banyuls-sur-Mer et Arles, explique le sous-préfet. Cette permanence a été mise en place dans le cadre du partenariat avec les MFS. C’est très pratique et opérationnel et ça fonctionne pour les procurations. Voter est un devoir civique et c’est facile de le faire. Il suffit de se déplacer avec une pièce d’identité. La seule limite c’est que la personne à qui on donne mandat soit inscrite sur la même liste électorale, commune et bureau de vote. Chaque personne ne peut recevoir qu’une seule procuration. Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer pour des raisons de santé un officier de police judiciaire (OPJ) se déplace à la demande à la maison ».

C’est dans un souci de proximité que s’inscrit cette démarche comme l’explique le commandant de la compagnie de Prades Thierry Vincent : « Nous avons trois principes importants à la gendarmerie, la proximité de la population, la réponse par rapport aux attentes de la population et le suivi. Et on l’a grâce aux liens avec la Maison France services. On travaille sur trois sujets : les procurations, la MFS est à même de faire les opérations tranquillité vacances et les opérations tranquillité seniors. Ce que fait la gendarmerie les MFS sont en aptitude de le faire également dans ce genre de démarches. Au niveau de la répression les agents MFS peuvent aider à faire les pré-plaintes en ligne ». Le public devra trouver ses marques. Valérie Torrent et l’équipe de la MFS sont prêts. « Quand je vois le flux de personnes qui passe ici, je me dis que c’est important de le faire. On met juste les locaux et du matériel informatique à disposition. Ça rend visible les services ».

L’Indépendant