À l’heure du départ au col de Mantet.

À l’heure du départ au col de Mantet.

Les cadets d’Ille XIII, encadrés par Benjamin Touchagues, Eddy Bénet et Florian Borreil, ont lancé leur saison sur la pelouse et au-delà. Ce groupe qui avait réalisé le doublé coupe-championnat en minimes, se retrouve dans une communion d’idées, dans des projets qui dépassent le rectangle vert, comme celui d’accompagner des personnes handicapées en montagne à l’aide d’une joëlette et à la force des bras et des jambes.

« C’est bien pour la cohésion du groupe, explique Florian. Afin qu’ils voient qu’il y a des gens qui ne peuvent pas faire de sport et qu’une équipe de cadets peut leur procurer ce genre d’émotion ».

Les jeunes illois et leur encadrement se sont relayés pour hisser la joëlette sur les hauteurs de Mantet, au pic des Tres Estelles. Stéphane Modat attendait à 6 h du matin au col de Mantet pour que les jeunes aident à monter la joëlette prêtée par le Comité départemental du Gard handisport.

« La montée était dure vu le chemin escarpé. Nous sommes arrivés 3 heures après au sommet. Nous étions tous fiers de leur exploit, explique Florian. La descente a été très rude. Heureusement que le jeune Loukas a apporté son aide à Benjamin, car c’était très pentu ». 

Une grillade offerte par Stéphane clôturait cette journée qui fera date.

« Nous avions aussi le projet de faire la montée du Canigou, avec deux autres personnes handicapées, nous avions le soutien des élus, mais l’ONF nous a refusé le projet. Nous sommes extrêmement déçus, car les jeunes voulaient rendre un rêve réalisable ».

L’Indépendant