Transformer un transformateur électrique en oeuvre d’art, ce n’est pas banal. C’est ce qu’a réussi à faire Blacky, adepte de ce mouvement artistique urbain, en s’appuyant sur un projet étayé par Cécile Lavall, conseillère municipale déléguée, Marlène et Stéphane dans le cadre du service civique, Benjamin et Gabriel de la Maison d’enfants à caractère social de Cerdagne (Mecs), en partenariat avec Enedis l’électricité en réseau et Adpep 66 et le collège Pierre-Fouché. Situé à mi-chemin entre l’école Pasteur et le collège, ce « transfo » était tout indiqué pour faire le lien entre les deux établissements et les deux cycles scolaires. L’inauguration s’est déroulée en présence des élus dont le maire William Burghoffer, François Leroutier, chargé de mission à Enedis, Alexandre Le Boulch directeur du Pôle protection enfance et jeunesse Adpep 66, Karine Danjou, professeur d’arts plastiques au collège Pierre-Fouché. « C’est une opération bien menée en terme social. C’est la première et il fallait qu’elle soit réussie, soulignait William Burghoffer. Nous sommes contents de cette démarche, ça correspond à notre esprit : créer du lien accompagner une dynamique, une amélioration du cadre de vie », expliquait François Leroutier. ð Le passage Alexandre Le Boulch avait une attention particulière pour Gabriel, pensionnaire de la Mecs de Cerdagne, qui a tenu à saluer Gabriel pour son projet : « Il nous rend un petit peu fier et c’est pour ça qu’on se lève le matin. Il y a aujourd’hui une traduction concrète de notre travail ». « Le passage » est le nom qui a été naturellement donné à cette création. Blacky a souhaité représenter le changement du contenu d’un cartable entre le primaire et l’entrée en étude supérieure avec un ordinateur. Ce programme est une réussite de partenariat et dynamique sociale à laquelle Enedis s’associe pleinement. Nouvel ouvrage embellissant les façades des postes de distribution publique d’électricité, Enedis poursuit la restauration de ses ouvrages pour le plus grand plaisir des habitants du quartier.