C’était l’occasion pour le maire William Burghoffer et son conseil municipal de faire un point sur les avancées et les reculs conditionnés à la mise en oeuvre des directives nationales. « On commence à voir à quoi ressembleront demain les compétences communales, avançait le premier magistrat. Tout d’abord, on les étouffe financièrement. Ensuite on les supprime peu à peu, en les transférant aux communautés de communes. Enfin on les supprime au profit de grandes métropoles (…) Mais sachez que tant que nous serons élus, nous nous opposerons à tous les transferts de compétences qui ne seront pas obligatoires. Comme le PLU (Plan local d’urbanisme) intercommunal et le service de l’eau, dont le transfert obligatoire a été repoussé en 2026. Mais qui reste une compétence facultativement transférable dès cette année ».

Des inquiétudes aussi pour la directrice du CCAS (Centre communal d’action sociale) Monique Soubra dans son discours liminaire et auquel répondait le maire : « Dans mon discours à l’occasion des voeux à la population, je vous ai dit que de votre métier vous en avez fait une passion. Une passion qui rejaillit sur l’ensemble de vos agents. Dites vous que quand on est bon, on ne doit pas craindre la concurrence. Et vous n’êtes pas bons, vous êtes très bons. Continuez à être ce que vous êtes, à faire comme vous faites et à partir de cet instant la concurrence n’existera pas ». S’adressant directement à son personnel, le maire ne manquait pas de souligner la nouvelle organisation du Centre technique municipal (CTM) : « Je sais qu’il n’est jamais évident de bousculer les habitudes, mais il fallait le faire ».

Équilibre

Un CTM qui sera transféré dans les locaux du hangar Nolla dont la municipalité est en train de faire l’acquisition, en équilibrant avec la vente du CTM actuel. Un équilibre sur lequel le premier magistrat a insisté : « Notre situation financière s’améliore considérablement grâce à notre directrice des services généraux, Marianne Brunet. Et pour que cette situation continue à s’améliorer sans que nous ayons besoin de recourir à l’impôt ou à l’emprunt, je vous informe que l’achat du nouveau CCAS s’équilibre avec la vente de l’actuel. La construction du nouveau local de la police municipale, s’équilibre avec la vente des locaux actuels ; la location de la maison du Comte par bail évitera de la laisser tomber en ruine ; la réalisation de l’accueil des orgues s’équilibrera avec la vente de terrain située en bordure du Camp llarg ».

La soirée s’est terminée par un petit clin d’oeil au personnel et à ceux qui franchissent le pas vers la retraite : Adeline Obéjo (agent social), Andrée Foncouberte (Atsem), Sylvain Delpino (brigadier chef principal), à qui William Burghoffer remettait la médaille d’honneur de la ville.

L’indépendant