Cliquez ici pour télécharger le diagnostique du PAPPH

Cliquez pour télécharger le flyer du PAPPH

Plan d’amélioration des pratiques phytosanitaire et horticoles (PAPPH)

Plus qu’un simple plan de désherbage, un PAPPH permet d’organiser une réflexion sur les pratiques d’entretien des espaces communaux. Il vise à établir un zonage de la commune, à définir des objectifs d’entretien et à favoriser des méthodes alternatives au désherbage chimique afin de limiter les risques de transfert de pesticides vers les eaux. Consciente de cette problématique, la commune s’inscrit dans cette démarche.

La réduction des produits phytosanitaires sur le domaine public.

Un projet qui nous tient à cœur : le désherbage « zéro pesticide ».

Au-delà de la position éthique selon laquelle toute espèce doit être préservée, le maintien de la biodiversité est garant des ressources des générations futures. Cet équilibre est donc un bien commun d’intérêt public, qui nécessite la protection des écosystèmes. Préserver la trame végétale et hydraulique, ne plus utiliser de produits phytosanitaires pour entretenir les espaces publics et valoriser les espaces de nature en ville sont autant de paris sur l’avenir faits par la collectivité. Ils permettent en outre d’améliorer visiblement le cadre de vie.

L’utilisation des pesticides pour l’entretien des espaces urbains représente une source de pollution significative de l’eau et de l’air.

La commune a reçu l’attribution d’une subvention de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, et du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales pour la réalisation du PAPPH. Un bureau d’étude a travaillé pour nous aider à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires. Des travaux ont été menés avec les services Espaces Verts et Voirie (services principalement touchés par l’utilisation de pesticides). Un réunion publique a été organisée.

La commune s’est également engagée par délibération du 15 avril 2016 à s’engager en faveur de la réduction des pesticides sur la commune. Elle a sollicité son adhésion à la charte régionale « Objectif zéro phyto dans nos villes et villages », niveau 1.

Agenda 21 :

Lors du Plan Propreté 2012, une première expérimentation de désherbage « zéro pesticide » a été mise en place dans le vieil Ille.

Après le succès de l’opération, l’expérience sera reconduite dans le vieil Ille avec l’utilisation de produits classés biologiques et de méthodes alternatives (ex : arrachage des mauvaises herbes mécanique et à la main).

Avec la non-utilisation de produits pesticides, quelques herbes soient présentes dans notre environnement urbain, le long des trottoirs, sur les places… Là où une pulvérisation suffisait, le désherbage mécanique ou l’arrachage manuel a été mis en place, avec l’achat de matériel spécifique comme des brûleurs thermiques, etc.

Financement à 80 % par l’agence de l’eau et le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales du matériel.

D’une manière générale, les objectifs de l’agenda 21 ont été défini par délibération le 15 avril 2016, avec notamment les objectifs de protéger la nature en ville et dans les alentours, oeuvrer pour un cadre de vie sain et sécurisé, ou poursuivre la démarche d’eco-exemplarité.

Aménagement du rond-point de Camp Llarg :

Nous avons coupé les prunus du rond-point, arbres porteurs de la sharka qui pénalisent grandement nos agriculteurs et les pêchers de la commune. Nous en avons profiter pour repenser l’aménagement avec des plantes peu consommatrices d’eau.

Les agents de la commune ont participés à cet aménagement, notamment les espaces verts et la ferronnerie pour le panneau d’Ille sur Tet. Nous les en remercions grandement.

Aménagement financé à 80 % par l’agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Principaux bénéfices de l’action :

Protection de la santé des agents communaux et du public / Amélioration de la qualité de l’eau et de l’environnement / Limitation du coût de potabilisation de l’eau pour la distribution / Amélioration du cadre de vie de la commune en respectant les plantes et espèces locales / Sensibilisation, mobilisation et rapprochement des acteurs locaux (élus, agents municipaux, citoyens, services) / Exemplarité de la collectivité.